Comment vaincre le perfectionnisme en 2 trucs auxquels on ne pense jamais

By Elodie Florenti

Comment vaincre le perfectionnisme ?

Vous savez, cette obsession permanente  de la perfection, de vouloir toujours être ou sembler parfait ... Cette quête sans fin qui vous noie dans le stress et l'anxiété ( êtes-vous de ces perfectionnistes qui ont tendance à se ronger les ongles sans arrêt ? ) , qui vous ramène finalement vers l'inatteignable et la frustration, et qui vous fait procrastiner ... ça vous parle ?

Aujourd'hui, on vit dans une société qui idéalise les standards, et qui nous pousse à être toujours "plus" . Rien qu'à voir les magazines ( corps parfaits, maisons de rêve, succes story...) , on a tous eu envie un jour de mourir un instant tellement qu'on est loin de tout ça .... Je comprends donc parfaitement qu'il soit difficile de lutter contre le perfectionnisme, sous peine de se retrouver hors normes et abandonnés.

C'est donc parti pour une lutte acharnée , à la recherche de la perfection . Puis alors , là, ça carbure côté efficacité : tout est bon à prendre pour se rapprocher de l'idéal !

Sauf qu'aller chercher la perfection revient à essayer d'ouvrir la porte d'un coffre-fort avec un couteau suisse ! Ce serait parfait , n'est-ce pas ?

Et pourtant, est-ce possible ? Et bien non !

Tout simplement parce que le monde de la perfection n'existe pas...Les perfectionnistes sont toujours dans l'attente d'avoir l'idée parfaite, le corps parfait, le projet parfait, etc etc....Et savez-vous pourquoi ils n'y arrivent jamais ? Parce que c'est un monde imaginaire, irréel, que les perfectionnistes se sont créés. Le perfectionniste vit à côté de la vie réelle qui est celle de l'échec et de la réussite, des défis et des obstacles...

Le perfectionniste doit tout faire parfaitement, et dans un style parfait. Ils ne s'accorde aucun droit à l'erreur, encore moins à l'échec, sous peine de voir s'effondrer sous ses yeux la loi de la perfection.A persister dans une vie imaginaire où tout serait parfait, il ne fait que vivre, mais n'arrive pas à exister. Le monde réel est celui où l'échec a sa place, parce qu'il fait partie de la vie et de la réussite. En ne faisant jamais rien par peur de l'échec, le perfectionniste a déjà échoué. Mais il ne le sait pas. Il vit avec sa frustration de ne jamais réussir à atteindre ses objectifs, toujours plus énormes et bien sûr peu réalisables.

Conclusion : le perfectionnisme  est très généreux, il nous offre un superbe sentiment d'infériorité secondaire puisque les buts fixés sont inatteignables, alors on essaie de combler en sauvant les apparences...et en faisant quoi ? En essayant d'être encore plus parfait !!!!

Le terme de cercle vicieux prend ici tout son sens 🙂

J'ai été moi-même pendant des années Madame Perfectionnisme , à toujours vouloir pousser le bouchon un peu plus loin pour que tout soit le plus parfait possible, je pense qu'à ce niveau , je pourrais facilement obtenir un doctorat en la matière ... Sauf que j'ai fini par me réveiller lorsque je me suis rendu compte que j'étais tombée dans le piège de l'accumulation ( ben oui, pour être parfait, il faut tout savoir, tout connaitre, tout avoir .... ) . J'avais passé des années à faire des recherches, à apprendre, à accumuler des connaissances, et pendant ce temps-là, rien d 'autre ne se passait .

Franchement, avec la tête comme un ballon et ne pas s'en servir, ça sert à quoi ? A part à se rassurer, tout le monde s'en fout si tu sais tout et que tu ne fais rien ! Je procrastinais en me disant que je n'en savais pas encore assez sur tel ou tel sujet...

Puis ça m'a gonflé !!!

Une petite auto-analyse plus tard, ( fallait bien que je sois honnête avec moi-même pour me dire la vérité ) c'est avec la gorge nouée que je me suis avoué que mon perfectionnisme n'était rien d'autre qu'un sentiment d'infériorité vis-à-vis des gens, et que je cavalais sans cesse derrière la perfection pour pouvoir les rattraper ...puis qu'ils aient une image de moi parfaite !  Alors je me sentais prête à tout défoncer !

Dans l'idée, c'est plutôt cool, mais quand même !!! Non seulement c'est pénible, mais c'est ultra épuisant niveau énergie, et en plus, ça ne marche pas ( sauf si tu viens de la descendance directe de Shiva et que tu as plusieurs paires de bras ! ) .

Non ! je répète, ça ne marche pas un brin ! Et moi, quand ça marche pas, je change de méthode ...

Alors j'ai choisi de ne plus plonger dans le perfectionnisme et j'ai  fait 2 trucs simples mais auxquels personne ne pense :

  1. ASSUMER MES IMPERFECTIONS AU LIEU DE LES CACHER : J'ai ouvert mes volets . Oui, tout-à-fait ! J'ai osé faire entrer la lumière dans ma vie ! ( Parce que tout le monde le sait, la noirceur , ça fait déprimer ... ) . Je sais, vous allez me dire, "mais c'est pourri comme conseil ça " ! Alors allons un peu plus loin dans l'idée . Quand on est dans le perfectionnisme, c'est parce que l'on se trouve .... imparfait ! Pas assez truc, trop machin , bref, on est jamais satisfait de qui l'on est, de ce que l'on est, etc etc . Ce qui se répercute bien entendu sur ce que l'on croit que les autres pensent de nous . Alors oui, je suis loin d'être parfaite, que ce soit personnellement ou professionnellement, mais maintenant, non seulement je l'assume, mais j'en joue. En ouvrant mes volets, j'ai mis au grand jour mes imperfections . Et peu importe ce que penseront les autres, à dire vrai, aujourd'hui, je m'en fous royalement. Je vous invite à faire de même, parce qu'en lâchant prise avec ça, vous allez vous sentir léger, légeeeeer !!

" Ne craignez pas la perfection, vous ne l'atteindrez jamais" - Salvator Dali

      2. RETOURNER LA SITUATION : ça, c'est mon côté guerrier revanchard qui est ressorti . Au lieu de chercher à atteindre la perfection, j'ai tenté l'imperfection . C'est beaucoup plus facile, puisque dans le perfectionnisme, on se sent toujours imparfaits ! Donc on a vraiment de quoi passer à l'action tout de suite 😉 . Le tout est de faire quelque chose, de poser une action immédiate. Me concernant, l'action la plus difficile a été de poster ma première vidéo. Sans blaguer, j'ai du la recommencer 20 fois, c'est d'ailleurs grace à elle que j'ai pété un plomb, parce qu'après une journée entière, c'était encore pas parfait : si vous voulez vous amuser , j'ose avec un gros smile vous la montrer ici . Amateurisme à fond, cadrage dégueulasse, ma coupe de cheveux est hors du commun, mes fringues ne vont pas... bref, tout est pourri, imparfait, mais l'objectif était dans ce cas de transmettre mon aide sur la confiance en soi ... et non plus d'être dans le perfectionnisme. J'ai passé mon message, et curieusement, les gens m'ont envoyé plein de gentils retours , parce que ce qu'ils avaient retenu, c'était mon contenu, et pas tout ce que j'y voyais comme défauts ...

Vous savez, à bien y réfléchir, quand on dit "personne n'est parfait", on ne dit que la vérité. Celui qui semble parfait à vos yeux ne le pense certainement pas lorsqu'il se regarde, ni physiquement, ni personnellement , ni professionnellement.

Alors, si vous êtes enfin prêt à vous libérer de ce carcan qu'est le perfectionnisme pour retrouver une vie beaucoup plus légère et surtout active, passez à l'action en le notant en commentaire juste en dessous 🙂
>