Comment changer le cours de son destin 

en 4 stratégies puissantes.

 

Et d’abord, est-ce tout simplement possible ?

Je vous rassure tout de suite, c’est OUI.Je ne suis pas un prophète pour dire que c’est LA vérité, mais c’est en tous les cas la mienne.

Attention, je parle de changement personnel, non pas avec une baguette magique ou des incantations bizarres mais avec une vraie prise de conscience.

Trop de gens pensent encore qu’ils ne sont pas nés sous une bonne étoile et qu’ils ont été « choisis » pour morfler ou plutôt qu’ils n’ont pas été « élus » pour faire partie de ceux qui réussissent et que seul un truc « paranormal » pourrait leur sauver la vie.

Clairement, un nombre incalculable de personnes ont une croyance ancrée dans la tête depuis des années : «  j’ai pas de chance…la réussite, c’est pas pour moi…je suis né pour échouer…C’est mon destin, que veux-tu ? » «  Wooooooow  » ! Ca, c’est ce qui s’appelle un ancrage de titan ! C’est aussi ce que l’on peut nommer condition .

Nous sommes conditionnés depuis l’enfance à ce que le destin soit une fatalité. Autrement dit, qu’il nous a été attribué et que l’on ne pourra jamais y échapper. S’ il s’avère cool, tout va bien, mais si il prend une tournure désagréable, automatiquement, on se dit quoi ? Et bien que de toutes façons, puisque c’est notre destin, on ne peut rien faire d’autre que le subir .

D’un autre côté, quand on y réfléchit bien, le fait de le « savoir »  à l’avance, au fond de nous, ça rassure.

Alors pourquoi existe-t-il autant d’écart entre les individus ? Pourquoi la vie peut être si facile pour certains et un combat quotidien pour d’autres ?

Imaginez simplement que vous puissiez tracer votre destin comme bon vous semble et que vous puissiez créer votre propre réussite, atteindre vos futurs objectifs « les doigts dans le nez », pour obtenir tout ce que vous souhaitez, ça serait vraiment fun non ?

Pourtant, c’est pas du tout comme ça que ça se passe: on avale les épreuves les unes derrière les autres, on lutte pour sortir la tête de l’eau, on galère pour finir les fins de mois en se disant qu’on s’en sortira jamais …..! C’est juste un constat. Mais un constat juste.

Alors, ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vous étiez convaincu qu’il était « normal » de vivre ainsi ? Ne vous êtes-vous jamais demandé quelle était la personne qui vous empêchait de choisir un destin différent que le vôtre ?

Si oui, quelle a été votre réponse 😕 Un truc du genre :  » j’y peux rien , la vie est ainsi » ?

Nous sommes persuadés que le destin ne peut être changé, que si on est destiné à vivre comme une loque, c’est ainsi , on a pas le choix ! Et la personne qui vous aide à entretenir cette pensée, c’est VOUS ! D’ailleurs, si vous n’avez pas encore lu mon livre sur le sujet, vous pouvez le télécharger ici, c’est gratuit …

ALERTE ROUGE : SVP, écoutez-la, imprimez ce son dans votre tête pour qu’à chaque fois que vous vous direz que vous n’avez pas le choix, ou que c’est impossible, il résonne en vous !

 

Nous avons tous le choix de changer de chemin, de prendre de nouvelles décisions, d’avoir de nouvelles habitudes et par conséquent, de s’offrir le droit de réussir. La différence entre ceux qui y parviennent et les autres, c’est l’amour du confort. Je ne parle évidemment pas de confort matériel mais de confort sécuritaire.

En faisant une longue recherche du type de personnes qui m’entouraient, de près ou de loin, j’ai décelé 3 types de personnalités :

  • LES RESIGNES
  • LES ILLUSIONNISTES
  • LES RESILIENTS

Les RESIGNES : ce sont ceux qui sont convaincus que leur destin est écrit et qui ont capitulé dès le départ. Ils subissent parce que c’est « comme ça ». Les résignés sont confortables dans une vie douloureuse mais dont ils ont l’habitude (parce qu’ils la connaissent) , et ne voient pas l’intérêt de sortir de leur zone de confort puisque de toutes façons, tout est déjà tracé. Par conséquent, ils choisissent ne pas se confronter à la peur, l’inconnu, et subissent . C’est le destin …

LES ILLUSIONNISTES : ce sont ceux qui portent le masque déchu du bonheur sur leur visage et sont confortables dans l’illusion. Quoi qu’il arrive, il font semblant d’être toujours heureux, alors qu’à l’intérieur, la douleur les ronge. Ils se mentent sur beaucoup de choses, en essayant de se convaincre qu’il y a pire ….Je vous invite à faire immédiatement  le test de vous persuader que vous êtes heureux. Si ce n’est pas le cas, vous allez immédiatement avoir à l’esprit ce qui vous empêche de l’être. Se forcer à être heureux, c’est comme se forcer à aimer quelqu’un, c’est impossible.

LES RESILIENTS : ce sont ceux qui ne croient pas un seul instant qu’il faille subir une vie médiocre. Ils ont pris conscience de leurs expériences douloureuses du passé , les ont acceptées comme des défis de vie et se donnent les moyens nécessaires pour progresser et avancer positivement. Ils sont confortables dans la réussite.

Je peux vous dire sans aucune honte que j’ai fait partie très longtemps des deux premiers cas de figure. Et se l’avouer, ne plus se mentir, c’est déjà sortir de sa zone de confort. Mettre des mots sur des maux pour prendre conscience d’une situation, c’est ça le développement personnel. C’est un travail sur Soi, comme une introspection qui fait sortir le mal de l’intérieur.

Je ne vous cacherai pas que oui, c’est difficile, oui, c’est douloureux, oui, ça prend du temps et enfin, oui, certains vous aimeront moins ou plus du tout. C’est sûr, quand on nage dans du négatif, on est toujours bien plus intéressant pour soi et pour les autres. On souffre, on se plaint, on se victimise, on cherche l’attention, on veut être aimé. Puis les autres ne risquent rien tant que vous êtes en-dessous d’eux…ça les rassure !

Mais lorsque vous vous mettez à faire l’impensable pour votre entourage, que vous « sortez de la boite » en osant être, dire, faire …Là, ça sent le danger, vous devenez une « menace » ! Vous qui étiez tout sage, tout tranquille dans votre coin , vous vous mettez à oser passer à l’action, changer d’habitudes, prendre des décisions ? Vous allez faire ce que personne autour de vous n’a eu le courage de faire , choisir de changer de vie ! Alors oui, forcément,  il est normal que les autres se sentent menacés et perturbés ! …

En fait, c’est juste que vous leur renvoyez une image d’eux qu’ils n’aiment pas , vous êtes sans le vouloir en train de leur dire qu’ils n’ont pas votre audace, ni votre courage…Que vous êtes travailleur, persévérant, et que vous avez choisi de réussir . Croyez-moi, même si la pilule a souvent du mal à passer dans ces moments, ce n’est pas par manque d’amour pour vous que l’on vous dit ça, c’est parce que les gens n’ont pas la même conception et perception de la vie que vous !!! Un résigné ou un illusionniste ne pourra jamais vous pousser dans le bon sens ! Alors désormais,  comprenez-vous pourquoi , lorsque vous voulez entreprendre quelque chose, vous avez parfois comme réponse  » t’es fou ou quoi ? C’est n’importe quoi ! Tu rêves ? Tu t’es pris pour qui ? T’auras jamais assez d’argent ! Tu connais personne ! T’as pas de piston … » La liste des critiques négatives  pourrait être encore longue ! Vous ne portez simplement pas le même regard que les autres sur le destin. Sur votre destin.

Alors comment changer son destin ?

  • Commencez par détecter de quel type de personnalité vous faites partie ( résigné, illusionniste ou résilient) ; les résilients sont déjà dans un système de croissance personnelle et vont chercher le meilleur pour eux, pas après pas. Quant aux résignés et aux illusionnistes, sachez que non, ce n’est pas votre destin que de subir votre vie, que vous avez devant vous un boulevard rempli d’opportunités et que votre job, c’est d’ouvrir les yeux sur ce qui s’offre à vous.
  • Prenez votre vie en main, en devenant responsable de celle-ci, en comprenant que vous êtes libre de vos choix, que la vie ne vous impose pas ce que vous ne voulez pas…Elle propose, vous disposez. Si elle vous challenge sur quelque chose qui ne vous convient pas, libre à vous de ne pas l’accepter.
  • Acceptez que tout le monde ne peut pas voir les mêmes objectifs que les vôtres, et n’attendez plus l’aval permanent de votre entourage pour valider vos idées.
  • Osez sortir de votre zone de confort

Commençons donc par le début : qui êtes-vous ? Un résigné ? Un illusionniste ? ou un résilient ?

Je vous invite à le partager dans les commentaires ci – dessous, je me ferai un plaisir de vous répondre !

Et surtout, sentez-vous à l’aise de partager cet article à celles et ceux que vous aimez et que vous voulez aider.

A tout de suite !!!

Gratitude, Elo

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Choisir de Réussir, le Mag' !

Inscrivez votre prénom et votre mail et recevez le seul magazine de développement personnel et professionnel Smily, Fun et Sexy !

Parfait ! Vous êtes inscrit ! Rendez-vous dans votre boite mail !