Je n’arrive pas à me vendre : voilà les 3 erreurs qui te disent pourquoi.

By Elodie Florenti

Je n’arrive pas à me vendre…

C’est certainement une phrase que tu te répètes souvent, cher entrepreneur: « je ne sais pas me vendre » !

Pourtant, tu en fais des efforts, tu t’en donnes des moyens, tu en passes des nuits et des week-ends pour trouver la solution miracle… Mais voilà, rien ne fonctionne. Que tu sois artisan, commerçant, coach, thérapeute, ou infopreneur, même combat, même résultat, ça rame.

Alors tu stresses, du déprimes, tu te dis que t’es pas fait pour ça…  Et tu commences à regretter d’avoir foutu les pieds dans la joyeuse aventure de l’entrepreneuriat.

Attends donc un instant. Je vais te dire un secret : cela fait 12 ans maintenant que je suis dans l’entrepreneuriat, et je n’ai jamais eu à me vendre comme une vulgaire boite de conserve au supermarché.

Et d’un, parce que je ne me considère pas comme un objet ou de la marchandise…  et de deux, parce que ce n’est pas moi que je dois vendre, mais plutôt mes produits ou mes services.

Et ça, c’est la base.

Je te donne donc les 3 erreurs monumentales qui sont, selon moi, celles que commettent la plupart des entrepreneurs qui n’arrivent pas « se vendre » :

  • Erreur n°1 :

vouloir SE vendre : qui t’a mis dans la tête que tu devais TE vendre? Quand tu es entrepreneur, ce sont tes produits ou tes services que tu es censé « vendre », ce n’est certainement pas toi! Si tu penses donc que pour réussir dans son business, réussir à SE vendre est la bonne solution, tu risques de te prendre la plupart du temps une bonne tarte dans les dents. Parce que tu vas te retrouver finalement frustré et déçu, effet Caliméro oblige :  » personne ne m’aime, je n’intéresse personne, etc etc ... ». Si on réfléchit bien, c’est vrai! Qui voudrait acheter un entrepreneur? C’est bête hein, comme réflexion, mais crois-moi, c’est exactement l’effet que cela produit si tu as une attitude de « achetez-moi à tout prix » et que tu fais passer ce genre de message. Car même si il n’est pas palpable, c’est ce que ressentiront tes prospects ou tes clients à 200 mètres à la ronde.

En bref, arrête de croire que tu dois te vendre à tes clients, ça va te libérer d’un stress énorme !

Ce qui m’amène à la seconde erreur…

  • Erreur n°2 :

confondre vendre un service et acheter une relation. En effet, tes clients, comme je te le disais juste avant, n’ont jamais eu l’intention de t’acheter. Par contre, ce qu’ils recherchent TOUS inconsciemment, c’est qu’un lien se tisse, qu’une relation naisse entre eux et toi. Pas une relation amoureuse baby, mais un lien connecteur entre eux et ce qu’il y a à l’intérieur de toi: tes valeurs, ta mission, ton vécu, tes expériences du passé, tes dons, tes compétences… Sans cette connection, bye bye tes ventes. Tes clients achèteront tes produits une fois seulement qu’une relation de confiance se sera créée entre toi et eux. Si tu te demandes encore comment trouver des clients, à toi de sortir le grand jeu.

En bref, arrête de vendre, et achète une relation à tes clients, ça va te permettre de te positionner en acheteur et plus du tout en vendeur. Si tu détestes vendre, ou que tu n’as pas la fibre commerciale, ça va te libérer d’un poids énorme !

  • Erreur n°3 :

mettre ses offres en avant et se planquer derrière elles. Celle-ci c’est la pire. Tu peux en faire de la pub sur Facebook, tant que tu veux même, mais si personne ne te connait ou ne sait ce que tu vaux, comment veux-tu vendre un produit ou un service à tes clients?  Beaucoup ont pourtant plein de supers idées, de supers produits, les mettent en vente, mais ne veulent pas se montrer. Du coup, ils se planquent derrière leurs offres et tentent de les fourguer à qui les voudra, au petit bonheur la chance. Tu crois vraiment que tes clients vont te payer pour un truc dont il n’ont visiblement pas besoin? Non. Alors à toi de déclencher l’envie d’acheter à tes clients. Comment? En te faisant briller,en te montrant, toi et tes compétences!

En bref, arrête de te planquer derrière tes offres. Et en tant que bon responsable de ton business, passe devant. Ca va te permettre de prouver à ton audience, à ta communauté, à tes clients que tu n’es pas un ballon de baudruche, que tu as de la valeur… et la valeur, ça n’a pas de prix.

Tu vois, si jusqu’à aujourd’hui,  tu demandais comment se vendre auprès d’un client, et bien tu as les réponses:
  • commence par arrêter de croire que c’est toi qu’il faut vendre,
  • arrête de vendre tes produits, et crée des relations authentiques, des liens de confiance, avec tes clients,
  • passe devant, tes offres suivront.

La personne la plus importante de ton business, c’est toi, ne l’oublie jamais. Ton authenticité va jouer en ta faveur. Toujours.

Alors je t’invite à oser :

  • te considérer bien plus qu’une boite de conserve…
  • montrer la personne que tu es… 
  • créer une relation authentique avec tes clients..

Et là, tu n’auras plus jamais la sensation d’être obligé de te vendre. Parce que tu auras acheté à tes clients une relation de confiance, celle dont ils auront besoin pour aller plus loin avec toi.

Sinon, quels sont tes autres freins face à la vente de tes offres?

Partage-les en commentaires , il me fera grand plaisir d’échanger avec toi.

 

 

  • Anonyme dit :

    Hello elodie !
    Je n ‘arrive pas à téléchargé le guide ultime ….Il me dit  » l’émail est déjà souscrit ?!
    J ‘ai envie de voir ton guide moi !
    bises
    Elisabeth

  • Viviane dit :

    Au premier abord la différence entre se vendre et créer une relation ne m’a pas sauté aux yeux. Mais en m’y attardant un peu j’ai saisi la nuance essentielle: je n’essaie pas de livrer quelque chose à des acheteurs potentiels mais je fais part simplement et régulièrement de ce qui me tient à coeur. Résultat: un redoutable soulagement en effet!

  • Hubert dit :

    Le conseil 3 ne dirait pas l inverse des 2 precedents ?

    • La différence est subtile mais non négligeable Hubert: la 1ere erreur est de vouloir SE vendre comme une marchandise, alors que l’on a pas à se vendre, ce sont nos offres que l’on propose sans passer pour un « mort de faim »/ La 2eme erreur est la conséquence de la première, quand on ne crée pas de relation en amont, on passe pour un mort de faim/ la 3eme erreur est la fâcheuse tendance qu’ont de nombreux entrepreneurs à se planquer derrière leurs offres, comme si il n’y avait qu’elles qui comptaient. Or, un entrepreneur qui brille par nature et qui assume son message n’a pas à se cacher ni derrière une offre, ni derrière un service/produit. Je pense que je vais faire une vidéo à ce sujet, ce sera plus simple 😉 merci pour ton retour !

  • Thomas dit :

    Bonjour Élodie,
    Un article qui tombe à point… Ça remets les idées au claire.
    Il y a tellement de chose à maîtriser dans cette aventure de l’entreprenariat… Merci pour ces éclaircissements… Je vais continuer à faire de mon mieux mais je pense que j’aurais besoin d’un accompagnement pour allez plus loin… Bonne journée.

    • Superbe Thomas, il y a 10 points ultimes à maitriser pour créer le business qui te ressemble, quand tu es cohérent avec ces 10 points, tu asseois tes fondations de manière optimale 🙂 merci à toi pour tes commentaires super enrichissants. Je vais bientôt lancer un programme d’accompagnement de groupe où tous ensemble on va dégommer tout ce qui empêche les (futurs) entrepreneurs d’avancer … pour optimiser leurs résultats, keep in touch 🙂

  • Nathalie dit :

    Je vais tester cet après midi ,je vais faire passer mes émotions ,ce que je suis et au fait je ne suis pas à vendre ….
    Je pense maitriser mes connaissances et puis je laisse aussi libre cours à mon intuition ….
    Voilà et puis en fonction de clients ,le discours change

  • Christian dit :

    Merci Elodie pour cet article qui complète ce que je dis dans mes ateliers sur cette fameuse expression « se vendre ».
    Au plaisir de se revoir tôt ou tard.

  • celine dit :

    Mon frein pour vendre ?? Ma timidité…..

  • >