Sortir de sa zone de confort en roulant sans ceinture : « Whaaaaaaaaaat ? »

Et oui, je suis comme ça, je crains dégun , j’ai peur de rien , et je roule sans ceinture de sécurité…Je provoque les actions , et attachée, c’est difficile !

Quoi ? Ca te choque ? Tant mieux, c’était le but !

Et si ça te donne envie de faire pareil, de braver les interdits, alors je t’invite à continuer à lire la suite. Si par contre, tu fais partie de celles et ceux qui ne comptent pas détacher leur ceinture et à continuer à rouler en sécurité, alors, ne perds pas ton temps.

Parce que pour pouvoir sortir de sa zone de confort, faut pas être attaché.

Je vais te partager un truc qui m’est arrivé il y a quelques années , que j’ai rarement raconté, mais qui aujourd’hui, prend tout son sens.

« J’étais en train de marcher en direction de mon job sur l’avenue du Prado à Marseille, lorsque j’ai entendu hurler. Comme je ne voyais rien de particulier autour de moi, je me suis attardée sur les voitures qui étaient arrêtées au feu rouge. Et là, je vois un gars au volant d’une Austin Mini , en train de massacrer la passagère à coups de poings , et la prendre par les cheveux pour lui taper la tête contre le tableau de bord.

Tu imagines bien que mon sang n’a fait qu’un tour et que mon adrénaline a vite pris le dessus, surtout que de nombreux passants regardaient la scène sans bouger.

Ni une ni deux, j’ai foncé vers la voiture, et j’ai ouvert la portière non verrouillée pour que cette pauvre fille puisse s’échapper, sauf qu’elle était attachée et que sa ceinture de sécurité l’empêchait de s’enfuir. Je me suis donc engouffrée dans le véhicule pour la détacher, et très honnêtement, je n’ai pas pensé une seconde que je risquais de me faire éclater les dents. Le truc, c’était de la sortir de cet enfer. Le gars était tellement fixé sur elle qu’il n’a rien compris. Bref, j’ai appuyé sur le bouton qui bloquait la ceinture, et lorsqu’elle s’est sentie libre de ses entraves, elle a filé si vite que je n’ai même pas pu lui proposer de l’emmener à l’hôpital . »

Cette scène est toujours restée dans ma tête, parce que moi aussi, après coup, j’ai eu très peur.

Mais quelque chose m’a frappé hier en y repensant, et si je te raconte ça aujourd’hui, c’est en toute humilité. En effet, le titre de cet article n’est pas « comment être un super héros« , mais bien « Sortir de sa zone de confort en roulant sans ceinture« . Oui, l’objectif n’est pas de me proclamer reine du courage, mais de te faire comprendre un truc particulier.

Imagine que ta vie, ce soit ta voiture, et ton siège conducteur, ta zone de confort. Tu attaches ta ceinture pour rester en sécurité sur ton siège, parce que tu as la croyance qu’elle te protègera de tout ce qui pourrait être dangereux pour toi, de tous les accidents de la vie. Et bien qu’à l’extérieur de ton véhicule , il se passe des tas de choses merveilleuses, accroché(e) à ton siège, tu n’arrives pas à en sortir.

Cette ceinture de sécurité, elle te protège peut-être de l’accident, mais pas de tout ! Elle peut aussi te bloquer et t’empêcher de fuir. Elle t’oblige à subir les coups , et pourtant, tu es convaincu(e) que tu ne risques rien …

Tu comprends où je veux en venir ?

Que se passerait-il dans ta vie si tu osais sortir de ta zone de confort ? Si tu osais rouler sans ceinture, braver ce qu’on a inculqué comme des « interdits » et les croyances qui te laissent scotché(e) à ton siège ?

Comment deviendrait ta vie si tu acceptais de t’offrir l’opportunité de sortir de ton véhicule et de ta zone de confort ?

Je sais combien il est difficile de se détacher, on nous a tellement appris à rester en sécurité. Mais qu’est ce qui est le plus difficile ? D’oser ou de continuer à subir ?

Notre société , les médias, les réseaux sociaux, nous matraquent de mauvaises nouvelles , et nous, on se fait laver le cerveau. « Surtout, mettez-vous à l’abri, une catastrophe peut arriver d’une seconde à l’autre ! « .

Alors je vais te transmettre 3 stratégies qui vont t’aider à sortir peu à peu de ta zone de confort :

  1. Accepte de détacher ta ceinture de sécurité : en d’autres termes , c’est aussi prendre conscience que tu es coincé dans ta zone de confort . En détachant ta ceinture, tu vas pouvoir identifier tes limites actuelles, permettre à tes yeux et à ton cerveau de voir qu’il y a autre chose juste un peu plus loin que ne se portait ton regard jusqu’à maintenant.

Bardwick définit le terme de zone de confort comme « l’état comportemental d’une personne qui choisit de vivre dans une position neutre d’anxiété. »[2] Brown le décrit comme « l’espace où notre incertitude, le manque et la vulnérabilité sont réduits au minimum et où nous croyons que nous aurons accès à suffisamment de nourriture, d’amour, d’estime, de talent, et de temps. Où nous avons le sentiment d’avoir un certain contrôle. » ( source WIKIPEDIA)

2. Prends d’autres routes : à force de prendre tous les jours le même chemin, on ne se rend même plus compte de ce qui nous entoure, du paysage, des arbres et des ronds-points. On pourrait même conduire les yeux fermés. Ici, le truc, c’est de s’offrir quelques nouvelles habitudes, en changeant de conduite : fais quelque chose de nouveau, ne serait-ce qu’un tout petit truc, changer de trajet, changer de boulangerie, mettre des fleurs dans ton salon si tu ne le fais jamais…bref, fais péter tes habitudes, et pose une nouveauté, puis deux, puis trois. Le tout est de doucement t’offrir l’opportunité d’opérer un changement.

3. Sors de ta voiture : et oui ! L’objectif final est de te désincarcérer pour te rendre ta liberté et pour ne plus subir. Maintenant que tu n’es plus bloqué par ta ceinture, tu peux ouvrir la portière de ta voiture, parce que la vie, la vraie, elle se trouve à l’extérieur de ton véhicule. Marche quelques mètres et permets-toi de découvrir ce qui se passe. De nouvelles personnes, de nouvelles opportunités t’attendent, mais c’est à toi de marcher jusqu’à elles. Que crains-tu finalement ? Pas grand-chose à vrai dire, tu le constateras par toi-même. Car c’est en allant découvrir l’inconnu que tu n’auras plus peur…Une fois vu, appris, testé ce n’est plus de l’inconnu.

Tes nouvelles habitudes vont te permettre de fixer tes limites, d’amadouer des peurs, de les dépasser , et ainsi, de repousser tes limites de départ. Plus tu pratiqueras, plus ta zone de confort va s’élargir. Plus ta confiance en toi grandira.

De l’insurmontable, tu vas passer au surmontable, puis à l’accessible, puis à la facilité et à l’aisance.

Le courage de l’instant, c’est celui d’oser appuyer sur le bouton rouge qui va te détacher. Tu vois, un seul petit clic pour que ta vie commence à changer. Cela ne vaut-il pas le coup de passer à l’action et d’oser te faire ce cadeau ?

Bien sûr, aujourd’hui, nous avons le privilège d’avoir des véhicules confortables, avec des sièges moelleux, la clim, le chauffage, les vitres électriques ….Est-ce pour autant que tu serais prêt à vivre toute ta vie dans ta voiture ? Je ne le pense pas, parce que tu as le choix et la possibilité de rentrer chez toi le soir. Tu as la chance que d’autres n’ont pas. Tu as aussi le choix de rester coincé dans ta zone de « sécurité » ou d’en sortir volontairement pour te rendre compte que tu peux élargir cette zone dès le moment où tu mettras un pied à l’extérieur.

Alors juste par curiosité, quelle est la principale difficulté qui t’a empêché jusqu’à aujourd’hui de sortir de ta zone de confort ?

Hâte de lire ton commentaire !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Inscrivez-vous et téléchargez gratuitement le Mag' de Réussir sa Vie d'Entrepreneur :

150 pages de développement personnel et professionnel offertes !

Votre mail ne sortira jamais d'ici. Ni pubs, ni spams, ni vente de mails.

Bravo ! Vous êtes inscrit ! RDV dans votre boite mail !