C’est le bordel dans ta vie ? Tiens, je te donne 3 tuyaux pour t’organiser

By Elodie Florenti

Organiser sa vie pour retrouver une vie sereine?  Bien sûr que c'est possible !

Oui, parce quand c'est le bordel dans notre tête, ça se répercute automatiquement sur nos vies ! Et vice-versa !

Alors aujourd'hui, j'avais envie de vous dire des trucs un peu atypiques , pas des sujets redondants et que vous allez trouver partout sur d'autres blogs de développement personnel, mais plutôt un truc qui passe souvent inaperçu, et qui pourtant , peut massacrer votre vie et vous faire sentir hyper mal. Bon, pour ceux qui aspirent à réussir la leur, je suis convaincue que cet article aura son petit effet 😉 parce que c'est un excellent départ.

Avant de commencer, je voulais juste préciser que je vais employer le tutoiement dans certains de mes posts, parce que j'ai envie de vous parler comme si on se connaissait et que je vous avais en face de moi ( ben oui, moi je tiens à garder le côté humain de mes relations avec vous, même si elles sont virtuelles , donc humanisation à donf ). Désolée pour toutes celles et ceux qui pourraient être choqués par cette démarche, mais autant que nous soyons à l'aise...Si cela vous perturbe, ne prenez que les outils que je vous offre, et cachez- vous les yeux quand le TU ou le TE apparaitra 🙂

Je vais donc te donner ma propre expérience, parce que des comme moi, y en a pas beaucoup...rassure-toi, si ce que je vais énoncer plus bas te rappelle certains de tes comportements, ça peut toujours changer !

Alors voilà, j'étais de celles qui adoooooooooraient le bordel cérébral, pas du tout que j'étais dégueu ou que je kiffais quand ma maison était mal rangée hein, c'est beaucoup plus vicieux que ça et ça va bien plus loin: va savoir pourquoi, j'ai toujours croulé sous les papiers, j'oubliais mes horaires de rendez-vous, je bouffais les commissions à tout va, et pire, même si je savais qu'il y avait un truc important à faire, ben je le zappais de ma tête parce que ça m'encombrais ( Dieu merci, ça a changé) . Bref, je prenais les infos, je les accumulais, puis je les "rangeais" dans un sac troué...en gros, j'étais la reine de la désorganisation.

Idem à la maison, je faisais tellement de trucs en même temps que je n'arrivais jamais à terminer quoi que ce soit, j'avais un don inné pour l'art du travail non achevé. Et pour finir, au boulot. Là c'était un poil différent, parce qu'il fallait que je sois extrêmement pointilleuse, donc je faisais en sorte de m'organiser un minimum, mais bon, pour être honnête, avec du recul, j'aurai pu faire beaucoup mieux niveau performance organisationnelle. Cela dit, je m'en sortais plutôt pas mal :les papiers continuaient à tapisser mon bureau de chef d'entreprise, et malgré le fait que je faisais l'effort surhumain de constituer des dossiers avec une belle étiquette et un titre ultra sexy, je mettais tout et n'importe quoi dedans...Du coup, j'avais une vie qui ressemblait à la chambre de ma fille lorsqu'elle était encore enfant, après 6 heures de jeux intensifs...Tu imagines ce à quoi ça ressemblait ? Vivre en permanence avec un ouragan qui te colle au popotin, mais dans lequel tu te laisses emporter ?

Y a eu vraiment un déclic quand j'ai commencé à m'intéresser au développement personnel, parce que la personne que j'étais n'avait aucune chance d'évoluer en continuant à faire n'importe quoi ... Alors, j'ai fait ce qui me paraissait être le sacrifice de ma vie : y mettre de l'ordre .

Mais fuck, par quoi donc commencer ? C'était un véritable foutoir géant !

Alors, j'ai mis un coup de frein à main sur ma vie. J'ai fait un arrêt sur image et j'ai osé regarder comme un spectateur. Je confirme, organiser ma vie ne faisait pas partie de mon vocabulaire. Avec aussi une fâcheuse tendance à accepter de me laisser envahir par beaucoup de choses et de personnes. Et ça, c'est une énorme erreur, faut vraiment en prendre conscience.

Je me suis tout de même fait un kif, celui de me projeter dans la peau de la nana la plus organisée de la planète, avec un agenda, un planning hebdomadaire, des journées réglées comme une horloge et par conséquent une vie sereine et complètement investie. Oui, parce que pour jouer la carte de l'honnêteté à bloc, si dans ta vie c'est la pagaille, ne te demande plus jamais pourquoi tu n'arrives pas à te concentrer, à t'investir, et à avancer : tu as la réponse !

Il y avait donc deux sphères inévitables à travailler : la partie personnelle et la partie professionnelle. Mais le point commun aux deux , c'était s'organiser 🙁  Déjà, là, la nausée commençait à monter, rien qu'à penser au boulot que ça allait engendrer, j'avais envie de tout envoyer en l'air ! Mais quand même, je ressentais bien que de rester les pieds entravés dans un piège, ça m'épuisait, ça ne me mettait vraiment pas dans de bonnes énergies, et le fait que je n'avais plus le contrôle finalement me rendait folle et me faisait très peur.

La solution, je te la donne en mille : "tu prends ton courage à deux mains ma fille, et tu vas t'y mettre, que ça te plaise ou non" ( bien entendu, il y a toujours l'autre petite voix qui vient gentiment te dire : "mais non, laisse tomber, tu t'en fous, tu vas te donner encore plus de boulot ? Alors que ce serait si simple de continuer comme ça, tu as réussi à tenir ainsi jusqu'à aujourd'hui, non ?  (Zutain, le jour où j'arrive à la coincer cette voix de m..... qui vient à chaque fois me tirer vers le bas, je l'explose, je l'anéantis, je la défonce..)

Ok, c'était parti, fallait vraiment que je mette un grand coup de pied dans la fourmilière , j'ai donc pris tout mon élan...et je l'ai fait. Je ne te cache pas qu'organiser sa vie, au départ, c'est assez douloureux, tu vois, ça fait un peu comme si tu shootais dans une porte fermée à clef, sauf qu'après, la porte s'ouvre...

Je vais donc te donner trois tuyaux pour savoir comment organiser sa vie quotidienne ( je ferai un article spécial sur comment organiser la sphère professionnelle) , en sachant pertinemment qu'il va y avoir des trucs pas super agréables à lire en fait, mais c'est pour ton bien.

La sphère personnelle elle comprend quoi en fait ?

  • Toi et toi en priorité, oui, pour le coup, je prône l'égoïsme positif ( lis mon ebook - en téléchargement gratuit- tu sauras ce que j'entends par là ) .
  • Le ou la conjoint(e) si il y en a un(e)
  • Le(s) enfant(s)
Bonjour le boulot, y a de quoi faire hein ? Mais no stress, tu vas voir, au final, c'est pas si compliqué !
  • 1/ Tu dois vraiment commencer à faire un tri sélectif puissant , parce que tu peux même pas t'imaginer le nombre de trucs inutiles qu'on se rajoute dans une journée sans même s'en apercevoir. Oui, tant qu'on croit avoir le temps, la place et la patience, on accumule... Pour cela, je t'invite à prendre une journée type et à lister par écrit tes impératifs (ex : 8h , emmener les enfants à l'école, et aller les chercher - c'est mieux- / de 8h30 à 17h boulot / etc etc...) . Ca s'appelle tout simplement planifier sa vie. Je ne te parle pas d'un rdv chez le médecin ou un truc ponctuel, mais uniquement les trucs que tu fais chaque jour, parce que cela fait partie de ta mission et de ce que tu considères comme tes obligations. Puis tu fais pareil pour tous les jours de la semaine;

Tu vas recopier tes impératifs quotidiens sur un agenda et sur un calendrier pour les dates clés: c'est là que la magie opère. Etonnamment, tu vas voir apparaître des "trous" dans ton planning, et ces trous, c'est ton temps, ton précieux temps, le temps que tu vas pouvoir utiliser pour toi , tes missions secondaires et aussi ce qui te fait plaisir. C'est dans ces espaces vides que tu vas pouvoir placer ton fameux rdv chez le dentiste, ton cours de yoga, la danse pour les enfants...bref, tout ce que tu dois ou veux faire dans ta semaine. Oh surprise, ne te reste-t-il pas encore quelques espaces vides ? Si oui, soit tu les consacres aux imprévus, soit tu les utilises à bon escient ( ex : tu as une heure de libre mercredi de 16h à 17h, profites-en pour faire un truc que tu n'arrivais pas à faire par manque de temps comme ranger tes papiers ou faire un courrier ) .

Si tes journées sont par contre bien remplies , et que tu ne trouves pas de "trous" dans ta semaine, ben tu sais quoi? Tu vas en fabriquer un seul, mais qui sera pour toi uniquement. Peut-être que tu as prévu sur ton planning 2 heures de temps pour faire un truc qui peut être fait en 1 h ? Ou à l'inverse que tu as étalé une action sur 3 jours alors que tu pourrais la concentrer sur deux jours seulement ? A toi de voir et d'être honnête avec toi-même.

Parfois, on se sent bien de dire que c'est impossible de procéder ainsi, qu'on a des journées de folie ...parce qu'on continue le même schéma, on s'épuise, mais on pense pas qu'on pourrait essayer de faire différemment. Alors ça ne te coûte pas un centime de tenter de t'organiser de cette façon, et ça peut être vraiment ultra bénéfique pour toi si tu t'y tiens...Les habitudes c'est comme le chocolat, on y prend vite goût 😉

  • 2/ Vire de tes journées de ouf tout le "superflu" : j'entends par là que tu dois faire le point précis de tes priorités, de tout ce qui peut  être modifié, transformé ou même annulé de ton quotidien. Je sais que ça peut faire peur, quand on est habitué à son "bordel" et qu'on croit bien s'en sortir, mais organiser son temps, ça commence aussi par là.

Par exemple, laisser s' incruster inconsciemment deux heures/jour de discussion sur les réseaux sociaux dans ton planning, c'est pas super productif si tu as quelque chose à faire de vraiment important ! Fais donc basculer tes priorités, les vraies, les essentielles, en pole position, et tu vas être ultra étonné(e) de voir que : "ça alors ! J'ai enfin eu le temps de me poser pour régler tel ou tel truc, type trier mes anciens vêtements et les amener à une asso caritative, ou avoir le temps de jouer avec les enfants au parc..." C'est comme ça que tu vas pouvoir organiser ta vie entre le boulot et les loisirs par exemple, c'est comme ça qu'on gère son quotidien !

  • 3/ Tu vas faire un doigt d'honneur à la procrastination : parce que ne pas organiser son timing, c'est ouvrir la porte à la procrastination ! Je sais qu'elle est pratique, géniale, et qu'elle te fait kiffer ! En fait, il y a des trucs tellement chiants à faire parfois, qu'on s'invente une nouvelle tâche bidon pour qu'elle vienne calfeutrer ce qu'on a pas envie de faire ...Sauf que non seulement ça te fait faire des trucs en plus, mais ça ne te fait pas faire les fameux trucs chiants de base ! C'est le moment de prononcer ma phrase magique du début "tu prends ton courage à deux mains, et tu vas t'y mettre, que ça te plaise ou non", et tu rajoutes "TOUT DE SUITE". Pourquoi ? Parce que le plus difficile, c'est de commencer, de sortir de ses habitudes néfastes, parce qu'on ne sait pas comment ça va se passer quand on va changer. Rassure-toi, ça ne sera jamais pire que ce que tu vis actuellement 😉 Et souviens-toi qu'organiser sa vie de famille, ses journées et son temps, c'est le début de la liberté ! Et pour ne plus procrastiner, lis ça ....

Je vais terminer par te dire un truc qui va s'avérer être la source de la réussite pour organiser ta vie comme tu le souhaites, mais ça va fonctionner sur tout, absolument tout : dans tout ce que tu entreprendras, soit ENGAGE...L'engagement, c'est la base, c'est le secret. Tu vois, quand les soldats s'engagent à l'armée, ils ne peuvent plus reculer, ils y vont, point final. Ben quand tu t'engages à faire quoi que ce soit dans ta vie, faut pas que ce soit des mots en l'air. Tu sais pourquoi tu le fais, pourquoi tu vas tout faire pour y parvenir. Prends toujours conscience que tu ce que tu fais, c'est pour améliorer ta vie, peu importe comment tu vas le faire. Si ton pourquoi est puissant, le comment ne va pas être important.

Alors, pourquoi vas-tu organiser tes journées maintenant ?

N’hésite pas à l’écrire en commentaire , j’y répondrai avec plaisir !

>