Le marketing et l’erreur fatale qui ruine ton business

By Elodie Florenti

Hello aspirante Wonder Business Woman!

Direction le marketing aujourd'hui. Et l'erreur fatale qui peut ruiner ton business en deux coups de cuillère à pot.

On va pas y aller par quatre chemins. Je crois qu'avec le mot vente, le marketing est celui qui donne le plus de sueurs froides à mes clientes.

En même temps, c'est normal, on dit tout et n'importe quoi sur le marketing.
Moi-même, je te l'avoue, c'est quelque chose que j'ai mis du temps à comprendre de la bonne façon.
En fait, tout le monde dit la sienne selon l'idée qu'il s'en fait, et au final, pas grand monde ne sait réellement ce que c'est et de quelle façon il s'utilise pour développer son entreprise.

Même sur Wikipédia, tu as un tas de définitions différentes qui te retournent le cerveau.

Du coup, ça part dans tous les sens et ça peut vraiment ruiner ton business si il est mal défini ou mal employé.

Et aujourd'hui, quand je demande à mes clientes leur définition du marketing, les réponses tournent toujours autour de la pub, et de la communication : pub Facebook, branding et image de marque, création de contenu, faire sa différence pour sortir du lot. Voilà ce qui revient en général.

Alors oui, c'est juste, mais selon moi, loin d'être complet. Parce que ça, ce sont les différents véhicules du marketing, ce n'est pas le sens profond qui se cache derrière. Et ça crée un biais monumental dans la façon de développer ton business.

Si tu pars avec cette idée réduite du marketing, tu vas agir en fonction: faire de la pub, créer du contenu, tenter de te créer une identité de marque à travers une charte graphique ou un logo. Ton cerveau va se mettre en action froide, en mode robot, avec pour seul objectif ( obsession) de vendre ton produit ou ton service.

Et ça peut se résumer donc à ça: 

Et l'erreur du coup, elle est là:

Croire que c'est ça le chemin vers un compte en banque bien garni.

Focaliser sur ses offres comme une obsédée et tenter de les vendre à tous ceux qui passeront devant soi. Limite à la voisine de 95 ans , un petit coaching "reconversion professionnelle, ça lui ferait pas de mal!"

T'as du remarquer combien de méthodes pourries certains utilisent pour y arriver: 

  • genre ni bonjour ni m****, voilà que je te balance sur Messenger une invitation à participer à mon atelier presque primé à Cannes tellement qu'il est top, même si je te connais pas...
  • je t'invite sur LinkedIn à rejoindre mon réseau et juste derrière, je te propose un audit alors que je sais même pas qui tu es et ce que tu fais...
  • Idem sur Facebook , "deviens mon ami" ça sous entend, deviens mon client bordel! Sinon, je te dégage
  • Et le pompon dernièrement, ce sont les chatbots sur Instagram et les commentaires automatiques programmés par des robots qui puent à 10 kilomètres...

D'ailleurs, j'en ai tellement ras le bol de cette façon de faire que j'avais posté un message sur mon feed Insta:

Bref, t'as compris le principe. Passer en mode "siouplé madame, acheté atolié, pas cher, très bon", oublie moi ça direct. Même sans accent.

Voilà donc la définition du marketing pour certains. J'assume en rajoutant que ça, c'est du marketing de merde, moisi jusqu'à l'os.

Est-ce que dans les exemples cités ci-dessus, et que tu rencontres certainement toi aussi au quotidien, l'entrepreneur de services, le coach, le thérapeute, s'est demandé une seule fois si son atelier, coaching, ou autre service répondait aux besoins de ses contacts? Niet!

Il balance son truc, et advienne que pourra! 

Et c'est certainement la raison pour laquelle il fait un flop. Parce que personne ne lui répond, moi y compris quand je reçois ce genre de trucs qui me font sortir les yeux de la tête.

Alors tu proposes quoi, Elo?

Je te propose une solution qui tient en un mot: BESOIN.

Connaitre le besoin précis de tes clients, c'est capital, incontournable .

Si tu le connais vraiment, le marketing va pour toi devenir le Saint Graal.

Parce que ce n'est plus sur tes offres que tu vas communiquer, mais sur ses besoins et bien sûr, sur tes solutions.

Et quand il a un besoin précis, il attend d'obtenir le résultat spécifique qui répond parfaitement à ce besoin.

Ex: Si je suis en train de crever de soif en plein désert, j'ai besoin de boire, et vite. Donne-moi de l'eau, c'est tout! M'en fous que ce soit dans un verre, une bouteille ou une gourde, je veux combler ma soif, même si je dois boire dans la gamelle du chameau... (et ça, les Wonders, c'est une histoire presque vécue!)

Et tellement souvent, les entrepreneures font du marketing sur leurs jolies bouteilles au lieu de marketer sur leur promesse d'étancher la soif!

Perso, j'ai pas besoin d'une bouteille, j'ai besoin d'eau.

Tu captes la différence?

Oriente-toi d'abord et avant tout vers ton client et ses besoins.
Ce qu'il vit, ce qu'il subit, ce qu'il aimerait transformer.


Pour ça, tu as évidemment besoin de connaitre ton Wonder client par coeur, situationnellement et émotionnellement parlant. On y reviendra dans un prochain article.

Donc, pour résumer, et pour éviter que le marketing ne ruine ton business par mauvaise définition et utilisation :

  1. Connais ton Wonder client mieux que lui-même
  2. Cible ses réels besoins 
  3. Fais matcher ta solution spécifique avec ces fameux besoins.
  4. Crée ton marketing unique à partir de là.
  5.  Vends! En conscience, de façon éthique et authentique. Elle est pas belle la vie?

J'appelle ça le marketing conscient, et picétou !

Et toi Wonder, de quelle façon utilises-tu le marketing?

  • Cynthia dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet article!
    C’est vrai que je ne suis pas du genre à aller harceler les gens pour signer des contrats mais je pense que dans l’euphorie de la création de mon entreprise j’ai un peu oublié le « besoin » ….
    Je vais me recentrer là dessus!!!
    Belle journée

    • Hello Cynthia ! et merci pour ton commentaire. Tu sais, quand on monte une entreprise, c’est normal qu’on soit euphorique et excitée. Et penser au reste, c’est pas toujours évident et pas vraiment inné non plus.
      Alors oui, le besoin de tes clients, c’est la base.
      Go go go , et merveilleux succès à toi!
      Elo

  • >