Paul Pyronnet Institut est un organisme de formation professionnelle, spécialisé dans les domaines de la communication appliquée au développement des personnes et des groupes. L’expertise de Paul Pyronnet Institut est fondée principalement sur la Programmation Neuro Linguistique (la PNL) .

Mais Paul tout court, c’est autre chose. Avant de vous parler de son job, c’est l’Homme que je cite. Et avec un grand H.  Pour la petite histoire, avant que je ne ferme mon entreprise en 2016 et que je me tourne vers l’accompagnement des entrepreneurs de façon professionnelle, j’avalais ses vidéos comme une glace au chocolat. C’était ma star de la PNL, et même si je ne le connaissais pas du tout personnellement, je savais qu’un jour, je le rencontrerais.
Et j’avais raison. En Juillet 2016, je me retrouve face à lui à un séminaire de Martin Latulippe, mon mentor. Un bonjour gêné de ma part, mais la conviction que je ne me trompais pas à son sujet. Son regard bleu te transperce, mais c’est son cœur qui parle.Paul, c’est un vrai passionné. A tel point qu’il te donne envie d’en apprendre toujours plus. Il a un tel charisme que quoi qu’il arrive, que tu le veuilles ou non, ton esprit se met à partir à la quête de ce  qu’est la PNL, comment elle s’applique, et à quoi elle sert. Je ne sais pas comment il fait, mais il le fait d’une main de maître. 
Le Paul Pyronnet que j’admirais l’année dernière sur YouTube est aujourd’hui devenu un ami, et l’une des personnes que j’aime et que je respecte le plus dans le milieu du développement personnel et professionnel.  Je vous propose aujourd’hui notre entrevue pour vous aider à comprendre les bases de la PNL.
Merci infiniment Polo pour ta gracieuse contribution à vouloir bâtir un monde d’entrepreneurs qui réussissent.  

Bonjour Paul ! Pourrais-tu nous dire ce qu’est exactement la PNL ?

La PNL, c’est la Programmation Neuro Linguistique. Pour ne rien te cacher, on regrette un peu ce terme qui fait parfois peur. Je préfère retraduire en français le terme de Programmation par Apprentissage, pour définir l’idée que rien n’est automatique au départ. Que ce soit pour apprendre à marcher, à parler, à manger, il a fallu intégrer des mécanismes, et c’est dans notre cerveau que des circuits nerveux se sont forgés. C’est à travers cela que nous avons créé des habitudes et c’est de cette façon que nous avons développé un certain nombre de pensées, de réactions, de comportements… 

Mais d’où viennent ces « habitudes » ?

La partie limbique de notre cerveau adore ce confort de l’habitude ( il est facile de constater que l’on s’asseoit naturellement à la même place, que l’on se gare au même endroit dans un parking, que l’ on fait les courses dans le même ordre et de la même façon …),  et notre système nerveux adore ce qu’il connaît. C’est ce qui fait que l’on fonctionne en « automatique ». Cela peut parfois nous servir, mais aussi nous desservir selon certaines nos attitudes qui ne sont pas forcément adéquates.

Que veulent donc dire  :  Neuro et Linguistique ?

Neuro, parce que l’on s’intéresse à cette superbe bio machine composée d’un cerveau et d’un système  nerveux qu’on nous a livré sans mode d’emploi et que chacun utilise comme il peut. Le fait  de mieux comprendre comment tout cela de reprendre la main sur pas mal de choses et du coup, donne beaucoup plus de liberté. Par exemple, on n’ apprend pas à l’école à gérer nos émotions ou nos relations, ni à découvrir ce qui est réellement important pour nous et ce à quoi on a envie de tendre…
Enfin, Linguistique, parce que quand nous pensons, nous utilisons un certain nombre de modalités de perception, à savoir visuelles, auditives, olfactives, kinesthésiques… qui sont les portes de la perception que notre cerveau utilise,  et ce qui est intéressant, c’est que l’on s’est rendu compte que nos comportements entrainent des résultats. Ces mêmes comportements découlent de nos émotions qui elles, naissent de nos perceptions. Autrement dit, quand une personne réagit à une situation, ce n’est en fait pas à la situation propre à laquelle elle réagit, mais à la façon dont elle la perçoit.

En PNL, on parle beaucoup d’analyse et de reproduction de l’excellence. Peux-tu nous en dire plus ?

C’est assez pompeux comme terme, mais la philosophie de la PNL, c’est de comprendre le « comment ça marche ». Quand quelque chose a marché par exemple, que font les personnes qui ont réussi ? Pourquoi certains s’en sortent beaucoup mieux que d’autres ? Et là, on s’aperçoit qu’il y a des modèles, des stratégies de réussite. Si il y a des gens qui réussissent mieux dans certaines situations, je veux dire par là qu’ils gèrent mieux émotionnellement certaines choses, avancent mieux dans leur vie en fonction de ce qu’ils aiment, et bien on constate qu’il y a des modèles que l’on peut retrouver, intégrer et retransmettre à d’autres. La PNL analyse ces processus d’excellence en vue de les reproduire. Elle ne fait pas de résolution de problèmes mais de la dissolution .

La PNL est donc orientée sur l’ouverture du champ des possibles, et quand c’est possible, ça se passe comment et à qui cela s’adresse -t- il ?

Cela s’applique bien entendu à soi et aux autres, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle. On va y trouver des techniques du changement, et surtout ( c’est le point le plus important pour moi) l’amélioration des échanges, autant avec soi-même qu’avec les autres. Car il n’y a pas d’évolution sans communication. Rappelons tout de même que la personne avec laquelle nous communiquons le plus, c’est nous même. La PNL s’intéresse donc beaucoup à ce qui va améliorer, renforcer, mettre de la qualité dans les échanges afin de les rendre plus efficaces ( précisons que la qualité des échanges représente une dépense moindre d’énergie pour plus de résultats, et par conséquent, plus de plaisir).

Au final, sur quoi repose la PNL ?

La PNL repose sur un pilier fondamental : l’évolution et le changement. C’est un système de croissance permanent. Il n’y a pas de gare d’arrivée : la réussite se situe non pas davantage dans l’évènement mais dans ce dont on en fait. Au fond, quand on parle d’échec ou de réussite, ce n’est pas dans le résultat qu’on l’évalue, mais dans ce que nous faisons de ce résultat. Si on décompose ici la notion d’apprentissage dont je parlais, on va découvrir quatre grandes étapes :
l’inconsciemment incompétent ( on a pas encore conscience que les choses pourraient se passer autrement, parce que pris dans nos automatismes depuis notre plus jeune âge, on fait toujours les mêmes choses, de la même façon.)
le consciemment incompétent : je vais prendre conscience que je suis en train de me limiter à un système et qu’il y a probablement des choix plus larges à explorer.
l’inconsciemment compétent : j’ai pris conscience que je peux faire différemment , mais ce n’est pas encore acquis. Je commence à « faire » autrement mais ce n’est pas totalement intégré. Mais quand je repars dans mon cycle émotionnel de base, les anciens schémas reviennent.
– le consciemment compétent : l’acquisition est totale, je pratique automatiquement sans même y penser   (ex: la conduite, la marche …).

Si vous souhaitez connaître la suite de l’entrevue de Paul Pyronnet et obtenir 11 cours gratuits de PNL, téléchargez gratuitement le mag’ de « Choisir de réussir sa Vie d’entrepreneur » . Vous y découvrirez entre autre la Success-story de Martin Latulippe, des témoignages, des changements de vie professionnelle, des outils et plein d’autres trucs de développement personnel et professionnel …

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Choisir de Réussir, le Mag' !

Inscrivez votre prénom et votre mail et recevez le seul magazine de développement personnel et professionnel pour entrepreneurs Smily, Fun et Sexy !

Parfait ! Vous êtes inscrit ! Rendez-vous dans votre boite mail !