Comment trouver son positionnement business en 7 étapes

By Elodie Florenti

Comment trouver son positionnement? 
 Tu vas voir que c'est pas si compliqué que ça en à l'air. Quand on y va étape par étape.

Le positionnement, c'est l'étape qui noue la gorge de la plupart des entrepreneures et qui leur fait se poser 3000000 questions.
Si il te fait souvent douter, si tu sais pas comment positionner ton entreprise, t'es pile au bon endroit.

"Mais c'est quoi mon positionnement? Je sais pas me positionner! Sûr que je suis pas vraiment bien positionnée... " Ça, ce sont en gros les phrases que j'entends quasi tout le temps de la part des Wonders que j'accompagne. (Si elles résonnent en toi, profite bien de la suite 😉 )

Quand en plus on bosse en solo (j'entends par là qu'on est pas une multinationale avec 6743 employés), qu'on est prestataire de services, coach, thérapeute... pour se positionner, c'est un peu comme moi quand on me fait monter de force dans le Grand Huit quoi... j'ai le tournis, je transpire comme un boeuf et le vomi me monte avant même que le manège démarre.

Parce que je sais pas comment m'asseoir ni où me tenir pour éviter de tomber dans le vide. Voilà ce qu'il se passe quand on sait pas comment se positionner. On a le cul entre deux chaises. On doute, on hésite, on fait juste un petit signe de la main pour montrer qu'on existe. Mais c'est loin d'être probant.

Alors, chose promise, chose dûe ... 

On se détend du string et on prend la direction de notre positionnement tout mimi, mais redoutablement efficace.

Ah attends, un truc d'abord: la semaine dernière, on a parlé d'identité de marque et de personal branding. Si t'as pas consulté cet article, j'ai comme envie de te dire de le faire rapido, ça va t'éclairer si jamais t'es pas en phase avec ces termes. Puis évidemment des bénéfices que tu vas retirer de bâtir ton identité de marque personnelle.

Allez, allons-y, même moi je m'impatiente...

Le positionnement, c'est quoi d'abord?

Le positionnement, il faut le choper par les deux bras. Parce que oui, il en a deux. Contrairement à ce que tout le monde croit, il n'est pas manchot ou estropié.

1. Le premier bras, je te le donne en mille : c'est simplement la place qu'occupent tes produits et/ou tes services dans la tête de ton audience et tes prospects par rapport à tes concurrents. En d'autres termes, c'est comment tes offres sont perçues par ton marché (prospects)

Et la plupart du temps, on croit que ça s'arrête là. Donc, on part en dépression en environ 3 jours, avec cette put*** d'impression qu'on ne maitrise rien et qu'on est à la merci du jugement des autres, en mode on est dans l'arène et ce sont les prospects qui nous collent une étiquette (de merde parfois, disons-le)

2. Le second bras, ( et c'est pourtant le plus important!!!) c'est celui par lequel tout le monde devrait commencer: c'est la place de choix que TOI tu veux occuper et faire occuper à ton business.
La façon dont TOI tu veux que ton business, tes offres, tes produits, tes services, soient perçus par ton marché!

Et tu vois, ce second bras? C'est grâce à lui que tu vas entrer dans la maitrise et t'offrir la place de choix que tu souhaites. C'est comme ça que tu vas pouvoir créer et mettre dans la tête de tes prospects l'image que tu veux qu'ils aient de tes offres.

Si je résume, le premiers bras, c'est la perception qu'à ton prospect dans son esprit face à tes offres.

Le second, c'est toi qui le définit. C'est ce que tu souhaites que tes prospects perçoivent.

Voilà pourquoi j'insiste sur le fait que pour se positionner, ben mieux vaut commencer par le second bras plutôt que d'y aller en free style et s'étonner ensuite que les gens n'aient pas du tout la perception que tu souhaites qu'ils aient de tes produits ou services.

Bon, ça c'était la mise en bouche.
J'espère que c'est clair pour toi. 

De quoi as-tu besoin pour ton positionnement?

Bien t'as quand même besoin de définir et d'identifier 7 axes précis pour te positionner telle une Rose à l'avant du Titanic .
Que je vais t'énumérer ici, comme ça, tu pourras pas dire que t'étais pas au courant, hein:

Axe #1 : Identifier ton secteur precis

C'est bête comme chou, mais as-tu pris soin de définir le secteur précis dans lequel tu exerces? On va prendre l'exemple du coaching.

Ton secteur général, c'est donc le coaching. Cool. Mais ça, c'est pas assez précis. Ni pour toi, ni pour tes prospects. Si tu n'identifies pas ton secteur de façon ciblée, tu vas te retrouver où? Dnas celui du coaching bateau, lambda. Bref, dans le flot de la concurrence. Et c'est moisi. Bien oui, être coach, ça veut tout dire et rien dire!

Idem pour les thérapeutes, graphistes, assistante virtuelle ou n'importe quelle autre activité. Pense toujours que tout est question de perception de tes prospects. C'est donc juste primordial qu'ils captent immédiatement dans quelle cour tu joues.

Axe #2 : Identifier ta cible: ton client ideal

Et oui! Il est là, en pool position: ton client idéal!

À qui t'adresses-tu vraiment? Un ado? Un adulte? Une femme ? Divorcée? Retraitée? Future maman? Entrepreneure? Des avocats? Des mécanos? Des passionnés de photo?

Je te mets là quelques exemples pour te donner une idée, mais la liste est loin d'être exhaustive.

Cibler ton client idéal parfaitement, c'est tout simplement capital parce que c'est de là que va dépendre ton marketing et ta façon de communiquer, tes stratégies en termes d'image, de tarifs, etc etc...

Mais. Parce qu'il y a un Gros MAIS... 

Très souvent, on se cantonne à ces détails pour trouver son client idéal.

Et c'est une grossière erreur de cibler son marché uniquement à travers un sexe, un statut social ou familial. Savoir quel sport ou quel magazine lit ton Wonder client, c'est cool, mais sincèrement, moi j'en ai rien à f***** au final qu'il lise Forbes ou Psychologies Magazine, qu'il fasse du vélo le dimanche ou du skate sur le parking de Décathlon.

Ça m'aiguille sur son lifestyle mais je ne m'y attarde pas. Parce que c'est hyper réducteur.

Par contre, là où ça devient hyper intéressant (et là, je t'invite à te poser et à appuyer dessus), c'est de connaitre les besoins spécifiques de ton client idéal:

  • Qu'attend-il? De quoi a-t-il vraiment besoin?
  • Pourquoi fait-il appel à toi?
  • Quels sont ses freins? Ses défis? Ses peurs?
  • De quoi a-t-il envie et pourquoi?

Axe #3 : Identifier ta concurrence

Je sais, c'est pas la partie la plus sexy. Parce que parfois, la concurrence, elle nous énerve. Beaucoup.

Alors là, on va s'en servir en mode cool, juste parce que c'est en partie grâce à elle que tu vas pouvoir te différencier ( l'autre partie étant ton personal branding, souviens t'en toujours hein!)

  • Donc, qui sont tes concurrents (directs ou indirects)?
  • Pourquoi les considèrent-tu comme tels? Sur quels points?
  • Que proposent-ils de plus que toi? Quels sont leurs points forts/faibles? Leurs tarifs?
  • Si ton client idéal partait à la quête d'une solution, à qui s'adresserait-il tout de suite? Pourquoi?
  • Que fait ta concurrence pour se faire remarquer, être visible?

Axe #4 : Identifier les benefices que tu apportes

Là aussi, on les connait toutes les bénéfices que l'on apporte à nos clients, mais dans notre tête.  Il est vraiment temps que tu les listes. Oui oui, comme à l'école. Les écrire vont te faire prendre vraiment conscience de leur puissance.

  • Concrètement, quels sont les bénéfices que tes produits/services apportent à tes clients?
  • Dans ta liste, quels sont les plus gros des bénéfices?

Axe #5 : Identifier tes differences

Axe fun en cours! Là, je suis en plein dans mon kif: se démarquer, mettre en lumière ce qui nous différencie des autres...

Quand tu es un sur marché qui déborde de concurrents, t'as bien compris le principe: tu dois te différencier!

C'est là qu'entre en jeu la puissance de ta personnalité (à travers ton personal branding, que tu auras bâti bien sûr au préalable).

  • Quelles sont les valeurs qui se dégagent immédiatement de ton business, de tes offres?
  • Quel est le message que tu transmets subliminalement (ou pas) à travers ton entreprise?
  • Comment communiques-tu? (pour exemple, tu vois tout de suite que ma comm' est très détendue, authentique à souhait. Je tutoie direct, parce que pour moi c'est une marque de lien fort. Et moi, c'est ce que j'aime. Mon audience, mes prospects, mes clients qui sont dans la même énergie se retrouvent en moi et se sentent hyper à l'aise avec moi, c'est ce que je veux absolument)

Axe #6 : Identifier ta valeur ajoutee

Alors ça, c'est l'axe que limite on a "honte" de mettre en avant: "oui mais moi, j'ai rien de plus à apporter". Ça te parle?

Et bien je vais te dire un truc: on a toutes un supplément d'âme, un truc que l'on possède et que les autres n'ont pas: notre ADN unique. Notre valeur ajoutée.

  • Qu'est-ce que tu es seule à pouvoir apporter en plus grâce à ton offre? Va pas chercher midi à quatorze heures: pose-toi et fais le point là-dessus.
  • Qu'es-tu en mesure de faire mieux que tes concurrents?
  • Sur une offre identique à la leur, qu'as-tu de plus à offrir à ton marché ou que peux-tu lui offrir de plus?

Ne néglige surtout pas cet axe, même si ce n'est pas le plus simple à définir.

Axe #7 : Identifier ton mot-coeur

Encore un terme que j'ai inventé. Mais bon, à force de me lire, tu commences à me connaitre hein!

Le mot-coeur, c'est le mot incontournable qui représente l'univers de ton business. Ça peut être aussi une phrase, un terme, un slogan. Bref, l'important c'est de pouvoir faire l'association 

Comme Nike par exemple avec son épique "Just do it".

Pour finir...

Si tu n'as donc jamais réussi à marquer ton positionnement, il me semble bien que c'est le moment d'en profiter pour prendre ta place à travers une communication fluide et qui fait sens, un univers marqué et une expérience client unique!

Ma question maintenant...

De quelle façon as-tu déjà travaillé ton positionnement?

Trop hâte de lire ton commentaire!

A la semaine prochaine, Elo

PS: si cet article t'a aidé, n'hésite pas à aider à ton tour un entrepreneur que tu aimes bien et qui galère avec son positionnement : partage-le lui!

>