T’as toujours peur d’être trop cher? Fais ces 3 trucs.

By Elodie Florenti

« J’ai peur d’être trop cher ».

Grand soupir quand j’entends cette phrase de la part de mes clients en coaching. Rassure-toi, elle revient de façon récurrente quand je démarre mes accompagnements. Sauf qu’il y a un moment où il devient nécessaire de se poser les bonnes questions si ton objectif, en tant qu’entrepreneur, c’est de faire prospérer ton business.

Enfin, j’ose espérer que cela fait partie de tes objectifs.

Alors toi aussi, t’as toujours peur de proposer des offres trop chères?

Tu persistes donc à offrir des tarifs bas, toujours trop bas, en espérant que ce sera la bonne voie pour récupérer un max de clients. Et en même temps, tu valides ta peur de paraitre trop cher face aux concurrents.
Pour éviter qu’on te juge.
Ne pas passer pour un voleur ou un escroc.
Ne pas perdre tes clients actuels et ta crédibilité.
Tu vois pourtant bien qu’avec ce que tu proposes, et la valeur que tu offres, c’est pas cohérent.
Tu sais bien que c’est pas avec des séances à 50 euros que tu vas pouvoir te déployer.

A moins d’en faire 100/mois minimum. Donc, 5/jour (si tu gardes tes week end).
T’as qu’à calculer maintenant le nombre de clients qu’il te faut chaque mois.
Et là, tu transpires, tu trembles, tu stresses. Parce que ça veut dire que tu vas te cramer et que tu vas devenir esclave de ton business.
Et tu vas pas tenir le coup longtemps à ce rythme là, si même c’était possible de les trouver tes cents clients mensuels.

Tu es face à la réalité, et seul face à toi-même. Et ça fait mal.


« Mais il faut s’aligner sur la concurrence! »
« Je suis obligé de rester dans le moule et faire comme les autres font! »
« Si je suis trop cher, plus personne ne viendra à moi et je vais perdre mes clients actuels! »


Deuxième soupir de ma part.
Parce que tu persistes justement à conserver ton schéma actuel.
Qui n’est pas celui d’un entrepreneur qui veut faire prospérer son business.
Et tu stresses donc tous les jours en te demandant où tu vas pouvoir trouver des clients pour atteindre ton chiffre d’affaires rêvé.
Encore et encore.

On va frapper tout de suite dans le mille.

Trop cher par rapport à quoi d’abord?

A quoi compares-tu tes tarifs?

Si la valeur de ce que tu offres comme produit ou services vaut tout juste le tarif de ce que tu as soumis, alors en effet, ce serait se tirer une balle dans le pied que d’augmenter bêtement son prix. Car non, ajouter un zéro derrière un chiffre ne suffit pas à vendre mieux. Au contraire, si tu n’apportes rien de fou, c’est aller droit dans le mur, contrairement à ce que certains marketeurs auraient tendance à te faire faire.  » Ta formation ne se vend pas à 200€, mets-la à 2000€ ». Où est le bon sens là-dedans? Faudra m’expliquer. Ça me révolte toujours autant d’oser soumettre ce genre de conneries à des infopreneurs, sans même connaitre le contenu d’une offre.

« Tes clients ne recherchent pas un prix, ils recherchent une solution. »

Trop cher par rapport à qui?

A la concurrence? Sais-tu au moins ce qu’elle propose vraiment? Qui est son client idéal? Quelle est la solution qu’elle offre précisément?

Sans ça, ce n’est même pas la peine de te comparer à tes confrères. Ce n’est pas parce que toi et lui êtes tous deux thérapeutes, coachs, formateurs, consultants ou infopreneurs, que vous offrez les mêmes résultats aux mêmes clients idéaux. Quand bien même ce serait le cas, pour une offre identique à des clients identiques, certains iront chez toi, d’autres chez ton concurrent. C’est la loi de l’attraction…clients 😉 , c’est aussi la loi du marché, et faut vraiment se mettre en tête qu’au final, le feeling, le lien, sont des facteurs de sélection. Et ça, on y peut rien. Puis si tu mets ta propre saveur dans ta méthode, tes propres expériences, ce que j’appelle l’ADN entrepreneurial, ton identité, tu auras beau me dire ce que tu veux, tu seras toujours différent de la concurrence.

Maintenant, je t’invite à te poser les bonnes questions… Attention, ça pique.

Parce que souvent, quand un entrepreneur fait un blocage sur sa tarification, il ne s’agit que d’un leurre qui cache quelque chose de bien plus profond:

1/ Quelle réaction as-tu quand il s’agit d’investir en toi financièrement?


Tu hésites, tu trouves que c’est toujours trop cher?
Tu iras chercher des clients qui te ressemblent.
Et eux seront attirés par toi.
Eux non plus ne sont pas prêts à investir en eux.
Donc, oui, ils trouveront toujours tes services trop chers.
Comme toi tu trouves trop chers les services des autres.
Ils seront à la recherche du gratuit ou du moins cher possible uniquement.
Certainement comme toi.

Tu es dans une énergie de manque. C’est le manque que tu transmets.
Tes clients ne pourront pas te payer pour ça. Prends donc soin de la valeur que tu t’accordes et à l’énergie que tu dégages.

2/ Quelle est la vraie valeur de ce que tu proposes?


Offres-tu une vraie transformation à tes clients?
Ils ne te paieront jamais pour autre chose qu’une transformation.
Une résolution de leur problème.
Une élévation de leurs résultats.
Si tu ne leur offres pas ceci, pourquoi te paieraient-ils plus cher?
 

Si tu n’offres pas de transformation réelle, si tu n’as pas de véritable expertise, si tu ne proposes pas de solution puissante à leur problématique, tes clients ne viendront pas à toi, et ce, quel que soit le tarif.
C’est du superficiel que tu vends. Du généraliste.
Et tes clients ne paient pas pour ça. Le gratuit leur suffit.

3/ Tu mets en avant tes outils ou ta solution?


Je te l’ai déjà dit, je sais, mais expliquer à tes clients à quoi sert l’hypnose…
La kinésio, le coaching de vie, la PNL… ils s’en tapent le coquillard.
Aucun intérêt, aucun impact.
Ce qu’ils veulent, c’est …? LA TRANSFORMATION ( ça va finir par rentrer)
Si tes outils sont ta façon de communiquer, c’est normal que tu n’oses pas élever tes tarifs.
Et que tu suives ceux des autres coachs, formateurs, consultants ou thérapeutes. Offrir des outils n’a en soi pas de valeur.
Si tu ne sors pas du lot en mettant ta solution en avant, aucune chance de prospérer.

Tu n’avances que tes outils ou tes diplômes. Tes clients ne paient pas pour ça.


Voilà pourquoi il est logique que penses être trop cher, et que tu ne puisses pas vendre tes offres à des tarifs cohérents.
Si tu te reconnais dans un des 3 points ci-dessus, tu sais ce qu’il te reste à faire. Tu prends un appel avec moi et on voit ensemble comment je peux t’aider.

Juste par curiosité, quel point te fait le plus rebondir dans cet article?



Elo, provocatrice d’actions pour le succès des entrepreneurs. ( et fière de l’être)

>