7 stratégies infaillibles pour éviter le stress de la rentrée

By Elodie Florenti

COMMENT FAIT-ON POUR EVITER LE STRESS DE LA RENTREE ?

Aaaah, ce satané stress ! Retourner au boulot après deux semaines ( parfois trois ) de farniente, au soleil et les doigts de pieds en éventail, à se faire bronzer au bord de l’eau , ce n’est jamais une véritable partie de plaisir…

Alors comment faire pour replonger dans la réalité du métro – boulot – dodo en toute sérénité ?

Imaginez une seconde que tout ce bonheur que vous vivez et que vous partagez lorsque vous êtes en vacances, soit désormais celui auquel vous pourriez goûter les 300 jours restants passés au bureau ? Joie de vivre, calme, plaisir, attitudes positives…Ce serait le rêve, non ?

Bien entendu, soyons réalistes, ce n’est pas du tout comme cela que ça se passe dans la grosse majorité des cas : symptômes du stress, angoisse de retourner au travail, dépression post-vacances… C’est plutôt le blues de la rentrée qui nous guette ! Et c’est avec la boule au ventre que l’on y remet fragilement les pieds, notre énergie dans les chaussettes, quand nous ne sommes pas tentés de reculer l’échéance en posant quelques jours de congés supplémentaires. Nous voilà repartis à passer des heures dans les transports , à se lever tôt et à rentrer tard, bref, une routine pas idéale !

Très souvent, c’est l’état d’esprit dans lequel nous sommes vis-à-vis de la définition du mot travail qui nous conditionne à un malaise puissant et un manque de motivation total.

La conséquence est évidemment celle que vous connaissez : cette sensation affreuse de se retrouver coincé dans la fosse aux lions. Des dossiers en retard à gérer, de nouveaux devis qui s’accumulent, des tonnes de mails auxquels il faut répondre sous 48h… tout en entendant le « big boss » hurler à la mort en mettant une pression aux équipes aussi puissante qu’ une cocotte-minute. Alors, l’anxiété monte, et le moral baisse forcément. La seule chose qui reste positive est de compter les heures en attendant de rentrer chez soi.

Rendez-vous compte à quel point votre vie professionnelle pourrait être différente si vous saviez gérer ce stress de la rentrée et ce que ça impliquerait de positif en vous pour reprendre votre travail de façon plus agréable, harmonieuse, et en toute sérénité…

Voici donc 7 stratégies ultra efficaces qui vont vous permettre d’appréhender votre travail sous un angle bien plus favorable à votre santé, et ainsi, vous éviter ce stress de la rentrée :

1)Continuez à profiter de vos plaisirs d’été : pour une transition en douceur, faites-les perdurer pendant le week-end…Apéros entre amis, petites soirées sympas, qu’est-ce qui vous empêche de poursuivre ces bons moments , et ce, jusqu’à vos prochaines vacances ?

2) Changez d’état d’esprit : si pour vous, comme pour beaucoup de gens, la reprise du travail est synonyme de la fin de votre liberté et du retour de vos contraintes, sachez que vous pouvez décider de renverser la vapeur en prenant la reprise non pas comme celle de vos ennuis mais comme la reprise d’une nouvelle période qui s’annonce. A vous de jouer et de faire en sorte que cette période soit le plus positive possible…Vous avez eu cette chance exceptionnelle de profiter d’une période de calme, de partage avec votre famille et vos amis, et ça , personne ne pourra vous l’enlever. Pourquoi ne profiteriez -vous pas de cette rentrée pour changer, pour relativiser les choses, et vous dire que tout le stress que vous accumulez ne vous servira à rien d’autre qu’à vous mettre dans un état désagréable, et qu’au final, ne changera en rien la situation ? Souvenez-vous que vous êtes libre de penser, de vous comporter et de prendre les choses comme vous le souhaitez….c’est vous qui décidez de prendre les choses à cœur ou « hors cœur »;

3)Ne vous laissez pas submerger : ni par votre stress, ni par le travail que vous devez fournir à votre retour . Organisez-vous par ordre de priorité, travaillez sur ce qui est le plus important, sans vous rajouter de tâches supplémentaires, susceptibles, histoire de « faire bien » aux yeux de votre hiérarchie, de vous faire « pêter un plomb » . Parfois, lorsque vous avez l’habitude de trop donner, de trop faire, de dire oui à tout, vous vous retrouvez vite enseveli sous des tonnes de boulot en plus, ce qui n’arrange pas le niveau de stress que vous pouvez déjà avoir à la base. Par contre, ne remettez pas votre travail au lendemain sous prétexte que vous n’avez pas envie, si vous commencez à procrastiner, vous allez être envahi de boulot, et votre niveau de stress va encore augmenter.

4)Evitez de vous noyer dans les projets personnels: si la rentrée est considérée comme propice à se lancer dans de nouveaux projets, je ne pense vraiment que ce soit le moment idéal pour le faire. Passez tout d’abord  cette période de transition en douceur, et laissez-vous le temps de reprendre le rythme. Par contre, c’est le moment d’attaquer une activité plaisante ou bénéfique  à votre bien-être ( méditation, cours de yoga, séances de sport…) .

5)Organisez-vous : il n’y a rien de pire que de reprendre le boulot avec en plus une désorganisation totale à la maison. Ce stress va s’ajouter à celui du travail , et comme vous vous en doutez, cela ne fera pas bon ménage…Planifiez vos tâches quotidiennes et laissez votre agenda vous commander. Sauf cas de force majeure, vous n’aurez qu’à lui obéir sans discuter.

6)Faites une liste de ce que vous apporte votre job comme avantages: si en vacances, nous avons tendance à fuir les problèmes de travail, et même à les oublier, il n’en demeure pas moins qu’au retour, ils réapparaissent. Cela dit, votre poste actuel ne vous apporte-t-il vraiment que des inconvénients ? Je me souviens avoir posé cette question à l’une de mes clientes qui se plaignait sans arrêt de son statut, qu’elle faisait le boulot de tout le monde, qu’elle ne travaillait qu’avec des feignants, que l’ambiance était mauvaise, dans la critique permanente des uns et des autres, et avec un responsable incapable de remédier à la situation. Je lui ai donc demandé ce qu’elle attendait pour changer de travail, puisque visiblement, rien ne lui convenait. Au vu de son silence et prise dans la réflexion, je lui ai demandé de faire une liste de ce qu’elle aimerait conserver comme avantages de son job actuel si toutefois elle devait en changer .Elle est revenue avec un listing plutôt sympa d’une bonne dizaine de points qu’elle souhaitait retrouver dans un prochain job ( congés payés, horaires souples, primes diverses dans l’année, mutuelle très intéressante, points retraite élevés…) , comme quoi ! Elle ne regardait que les aspects négatifs de son boulot en négligeant tous les avantages…Par contre, en les listant, elle a pu s’apercevoir qu’ils avaient bien plus de valeur pour son intérêt personnel que les facteurs environnants !

7)Relativisez : cela va vous paraître certes compliqué au départ, mais tous les soucis de l’entreprise vous concernent-ils vraiment? Pensez-vous que vous stresser dès le retour des vacances va pouvoir changer quelque chose ? Non ! Alors si ce job est celui que vous souhaitez conserver, sachez que vous pouvez être ultra efficace sans pour autant essayer de répondre en 1 heure aux 3200 mails qui se sont accumulés dans votre messagerie, ni caler 6 rendez-vous de plus que prévu pour rattraper le temps perdu…Vous serez bien plus productif en vous concentrant par épisode sur le plus urgent, par ordre de priorité.

Je vous laisse maintenant appliquer ces 7 stratégies , pensez toujours que vous seul décidez de la façon dont vous prendrez les choses …. Ne vous laissez surtout plus envahir par le stress, laissez la transition se faire doucement,et accueillez ce moment sans y résister.

Je vous souhaite une merveilleuse rentrée, en vous précisant tout de même que si le stress que vous vivez n’est pas simplement présent qu’à la rentrée mais qu’il est quotidien, peut-être faudra-t-il se pencher sur quelque chose de moins « léger », comme l’épuisement professionnel ou burn-out, dont je vous parlerai dans un prochain article.

A très vite mes amis, n’hésitez pas à commenter, et à partager aux personnes que vous aimez si vous pensez qu’elles en ont besoin !

Elodie, provocatrice d’actions et experte en réussite.

 

>