Confiance en soi : les 5 secrets dévoilés – Elodie Florenti

By Elodie Florenti

Comment fait-on pour avoir confiance en soi en appliquant mes 5 secrets?

CONFIANCE EN SOI ?

J’ai même envie d’aller plus loin encore : comment parvient-on à se débarrasser définitivement de ce « fucking » manque de confiance ? Vous savez, celui qui vous empêche d’avancer et qui vous pourrit la vie, qui vous écrase littéralement en emportant avec lui vos rêves et vos objectifs ? Comment peut-on bien transformer cet état de mal-être permanent qui vous renferme à l’intérieur de vous-même et qui vous aspire parfois jusqu’à perdre pieds ?

Alors imaginez, juste l’espace d’un instant, que vous ayez cette toute puissance, cette confiance aveugle en vous-même qui vous donnerait des ailes et qui vous permettrait d’atteindre chacun de vos objectifs …Pouvez-vous ressentir la force qui se propage instantanément en vous , et cette envie folle de vous réaliser prendre enfin forme?

Mais malheureusement, la réalité est bien différente : vous sentez que vous ne contrôlez pas votre vie, que vous n’avez le pouvoir sur rien, et doutez même de votre potentiel, si toutefois vous n’avez pas oublié que vous en avez un. Vos pensées sont si négatives que vous ne pensez même plus qu’il est encore possible de les changer. Et vous n’essayez même pas de passer à l’action tant vous êtes résigné…

Notre société actuelle est faite de « modèles » basés sur des critères bien spécifiques, et sur lesquels nous nous reposons par habitude ou conviction. Ils sont devenus des pseudo-schémas de vie. Il « faut être » comme ceci physiquement, comme cela relationnellement …Bref, pour « paraître » bien ou normal, il ne faut surtout pas déroger à certains principes. Enfin, c’est plutôt ce que votre enfance, votre entourage ou votre famille vous a transmis.

Et dans la majorité des cas, ne correspondant pas naturellement à ces « critères », vous vous retrouvez pris dans un carcan qui fait de votre vie un véritable enfer. Vous n’êtes ni heureux, ni épanoui. Vous êtes en vie, mais vous n’existez pas. La source du mal ? Votre manque de confiance en vous, véritable cercle vicieux dans lequel vous vous enfoncez un peu plus chaque jour.

Si vous vous mettez à peine une minute dans la peau d’un super héros, qui a une confiance absolue en lui, vous arrivez certainement à imaginer à quel point votre vie serait différente, n’est-ce pas ?

Quelle saveur aurait votre nouvelle existence ?

Qu’est-ce que cela représenterait pour vous ?  

Quelle serait la signification de cette inébranlable confiance en vous ?

Pour celles et ceux qui ont eu la curiosité de lire mon Ebook  » les 7 choix capitaux qui vont transformer votre vie…et l’obstacle n°1 qui vous empêche d’avancer »( en téléchargement gratuit sur ce blog), vous savez déjà que j’ai passé une enfance et une adolescence disons, particulière…

Coincée entre hypersensibilité, timidité et incompréhension, je n’avais absolument aucune confiance en moi. A tel point que je me souviens d’une petite anecdote futile mais qui m’a cependant traumatisée : mon cousin m’a un jour demandé de lui passer une baguette de pain pendant le repas, j’ai tellement eu peur de mal la lui tendre que j’en ai renversé les verres et la bouteille d’eau qui se trouvaient devant moi ! Vous voyez, moi aussi je suis partie de très loin ! J’avais 8 ou 9 ans et je me souviens encore non seulement de l’histoire, mais de ce que j’ai pu ressentir avant, pendant, et après « l’incident »: vide intérieur, tremblements, mains moites, honte, sentiment d’être inutile et bonne à rien…bref, une vraie « merde ».

Il est donc vraiment essentiel d’identifier la ou les causes de votre manque de confiance , cela va permettre de mettre des mots sur le brouillard qui vous habite, et ainsi, faire un premier pas vers la sortie.

Car combien se sentent emprisonnés, bloqués par cet obstacle majeur qui entrave leur épanouissement personnel et professionnel, en subissant mais sans jamais analyser la cause ? Combien sont envahis par la peur et le doute en permanence, ou par petites touches, mais toujours lorsqu’il ne le faut pas ? Inhibition, introversion, timidité excessive jugée parfois même comme ridicule, impossibilité de passer à l’action ou de prendre une décision ferme, de faire un choix…sont autant de signes de manque de confiance.

Alors pourquoi avez-vous si peu ou pas du tout confiance en vous ?

Il y a diverses causes, dont voici les principales (les plus impactantes en tous cas)

Lisez-les toutes. Si vous manquez de confiance en soi, vous allez vous retrouver dans au moins l’une de ces causes. C’est la première étape indispensable pour que vous puissiez concrètement visualiser la situation et ainsi poser des mots dessus. Je le rappelle à chaque fois, tant qu’il y a un épais brouillard sur votre chemin, vous n’y verrez pas plus loin qu’un bras tendu. En trouvant les causes, vous vous permettez d’effacer ce brouillard et ainsi, d’y voir enfin clair pour avancer. L’erreur que l’on commet le plus souvent est d’essayer de reprendre confiance en soi sans même savoir pourquoi nous l’avons perdue.

  • Un sentiment d’infériorité récurrent: en effet, il se peut que vous ayez eu une enfance difficile, stricte, un peu trop parfois peut-être, où les exigeances et les attentes de vos parents étaient si fortes que vous avez fini par douter de vos capacités. Le simple fait de ne pas avoir réussi à satisfaire leurs demandes a installé peu à peu un sentiment d’incapacité surtout si vos frères et sœurs ( ou même vos copains de classe , vos amis ou vos petits voisins) y parvenaient. Au lieu de vous encourager, ils vous ont brimé ou puni, vous disant que vous n’arriveriez à rien ou que vous étiez nul ou incapable. Vous avez pu aussi être confronté au même schéma avec un conjoint ou un patron, le processus est strictement identique. Cette compétition inconsciente et permanente a entrainé une suite logique : peu à peu, vous vous êtes senti rejeté, incompris, mal-aimé, abandonné des autres. Ainsi est né un sentiment d’infériorité très déstabilisant qui a perduré et s’est renforcé jusqu’à l’âge adulte.
  • La peur que l’on vous critique: le regard des autres est si important à vos yeux que vous vivez et agissez en conséquence. C’est-à-dire que pour être bien vu, apprécié et même aimé des autres, vous faites ce que l’on vous demande sans rechigner, juste pour éviter d’être critiqué. Sauf qu’à force de vous soucier en permanence de ce que pensent les autres, vous en oubliez vos propres pensées, vos propres opinions et de ce fait, perdez votre authenticité, ce qui est particulièrement frustant et perturbant car cela vous enfonce lentement dans l’impuissance de réagir tel que vous l’auriez souhaité. Et pour éviter de subir la critique, vous préférez finalement faire comme le font les autres, ou ne plus rien faire du tout. C’est là que vous risquez également de tomber dans l’engrenage de la procrastination .
  • La difficulté à exprimer vos pensées et ressentis : cela peut paraître étrange et passer même inaperçu, mais un grand nombre de personnes perdent totalement confiance en elles à force de ne pas réussir à exprimer leurs pensées telles qu’elles les ressentent et au moment où elles les ressentent. Les hypersensibles ( comme je le suis ) en particulier  rencontrent très souvent cette difficulté, tant leurs pensées ,qui viennent bien plus du cœur et de l’intuition, sont profondes et importantes en quantité. Leur schéma de réflexion est si intense qu’il est particulièrement difficile de se faire comprendre. Ainsi, cette incapacité à s’affirmer entraine un sentiment de faiblesse, d’incompréhension, puis lentement de perte de confiance en soi.
  • Le perfectionnisme: si c’est à la base une qualité, le perfectionnisme peut vite devenir un enfer pour la confiance en soi. A force de vouloir toujours viser le mieux, le maximum, la perfection, et de ne pas forcément l’atteindre, c’est la déception qui montre le bout de son nez. Ainsi, la multiplication d’échecs répétés vous met face à ce que vous allez nommer votre « incapacité ». Comment voulez-vous garder confiance en vous en vous collant une étiquette d’incapable ? De ce fait, anticipant vos futurs échecs, vous allez ne plus rien tenter, et perdre totalement votre confiance en vous.
  • Votre apparence physique : là, c’est le pompon ! Nous voilà repartis dans les codes de la société…trop gros, trop maigre, trop grand, trop petit…Si vous n’êtes pas dans les bonnes cases ni dans les critères de choix, vous vous sentez « dernier » d’office, complètement out et forcément sans aucune chance d’y arriver…

Maintenant que vous avez trouvé (je l’espère) la cause de votre manque de confiance, il est temps que je vous livre mes 5 secrets de la confiance en soi, vous allez mieux comprendre comment parvenir à la retrouver.

SECRET N° 1 :

Soyez votre seul juge !

En effet, personne n’a le droit de vous juger, sauf vous. Si votre enfance a été bercée au rythme du « t’es nul, incapable, tu ne comprends rien », sachez que ce n’est rien d’autre qu’une interprétation de vos parents, certes excessivement maladroite et blessante, mais qui avait pour but de vous rendre meilleur. Tous les parents n’ont pas la capacité d’user d’adresse et de diplomatie pour le faire, et beaucoup reproduisent le schéma éducatif qu’eux-mêmes ont vécu. Si vous l’avez pris pour acquis jusqu’à aujourd’hui, il est temps désormais de sortir ces interprétations de votre tête, en  vous demandant quels sont les bénéfices que vous trouvez à continuer à croire que vous êtes nul et bon à rien ? Si vous voulez retrouver confiance en vous, ce n’est certainement pas en adoptant la vérité des autres que vous y parviendrez, mais en adoptant votre vérité à vous. Et si vous décidiez de croire fermement en vos pensées ? Vous rendez-vous compte qu’il vous était plus facile de croire en ce que l’on vous disait plutôt qu’en ce que vous vous disiez vous-même?

Alors Stop ! Terminé ! Que ce soit les parents, le conjoint, le patron, les amis…personne n’a le droit de vous juger. Prenez leurs paroles comme leur propre interprétation et non comme la vérité afin qu’elle ne vous impacte plus. Vous prendrez ainsi peu à peu confiance en vous.

SECRET N° 2 :

Passez à l’action, en prenant soin de viser un objectif à la fois, et surtout un objectif réaliste !

Inutile de vous dire que si l’on me proposait aujourd’hui de courir le 100 m aux côtés de Usain Bolt, je ne suis pas certaine du tout de me sentir confiante ! Donc, arrêtez de viser toujours le sommet en occultant les étapes à franchir pour y parvenir ! C’est en multipliant les petites actions que vous allez sentir votre progression, ne la zappez pas, le moindre pas franchi est une réussite, et la taille de l’action n’a strictement aucune valeur, ce qui est futile pour moi sera peut-être énorme pour vous, et vice-versa. C’est en soulignant chacune de ces progressions que vous allez vous rendre compte que finalement, vous avez avancé ! Et surtout, souvenez-vous que vous avez le droit de faire des erreurs. Si la perfection vous hante, sachez que c’est en expérimentant, mais aussi en échouant, que vous apprendrez et évoluerez considérablement.

SECRET N° 3 :

Soyez votre seule comparaison !

Rien de tel que de se comparer sans cesse aux autres pour perdre sa confiance en soi. Si vous n’êtes pas sûr de vous, et que vous ne faites que regarder les progrès et l’évolution des uns et des autres en les comparant aux vôtres, que va-t-il se passer d’après vous ? Vous allez vous décevoir un peu plus à chaque fois ! Dorénavant, comparez vos progrès personnels en regardant toujours d’où vous êtes parti et où vous vous trouvez actuellement. Notez-les, il ne s’agit pas de faire la course à la réussite, mais le jogging de la confiance ! Doucement, à rythme régulier, vous atteindrez aussi votre objectif ! Donc, la seule personne à laquelle vous aurez le droit de vous comparer, c’est vous !

SECRET N° 4 :

Soyez votre seul porte-parole !

Lorsque vous avez quelque chose à dire, que vous souhaitez vous exprimer, ne vous servez plus de votre timidité pour faire obstacle à vos désirs de communiquer. C’est elle qui fait baisser votre taux de confiance en vous. Si vous vous en imprégnez , vous allez vous transformer en timide. Or vous êtes VOUS, vous n’êtes pas timide, vous ressentez de la timidité, là est la subtilité, et cela fait toute la différence. Si je vous demande votre prénom, vous n’allez pas me répondre « je suis timide », vous allez me « je suis Pierre »! Identifiez-vous donc en tant que personne, non plus en tant que timide.

Apprenez à regarder les gens avec un regard neuf, la gêne que vous ressentez à vous diriger vers eux ou à leur parler n’est certainement pas ce que eux-mêmes ressentent envers vous. Je me souviens avoir coaché un jeune homme, qui , au cours d’un échange sur son objectif, s’est muré dans le silence d’un coup. Je lui ai donc demandé si il allait bien , il m’a répondu : « je suis désolé Elodie, mais vous m’impressionnez trop … » Wow, compliment ou réflexion ? Moi qui faisait tout pour qu’il soit à l’aise, je l’impressionnais ! Il ne pouvait pas croiser mon regard plus de quelques secondes ! Nous avons donc travaillé sur le regard pour débloquer ce frein qui finalement était le premier à l’empêcher de communiquer.

SECRET N°5 :

Challengez-vous avant de vous lancer des challenges avec l’extérieur.

L’intérêt principal étant de tester vos limites et de les repousser un peu plus chaque fois. Faites du sport , n’importe lequel, et relevez un défi avec vous-même: une distance, un timing, un nombre d’exercices ou de mouvements de plus en plus élevé, à votre rythme, vont vous rendre votre confiance en vous.

Il y a quelques années, j’avais la possibilité de courir une heure tous les dimanches et je faisais 45 à 60 mn de fitness/jour. Puis un problème de santé m’a obligé à stopper toute activité sportive, même à niveau léger. J’ai donc arrêté le sport pendant plus de trois ans. Lorsque j’ai pu reprendre, mon niveau de confiance en moi était au plus bas, j’avais peur : « peur de ne pas tenir le coup, peur de ne plus pouvoir rien faire… »  Mon challenge a donc été de me tester en ne faisant que 15 mn maximum de sport , et seule pour ne pas être un « boulet ». Je ne savais même pas si j’allais arriver à tenir 5 minutes ! Mais il fallait bien que je teste pour savoir où j’en étais ! En 1 mois, je suis passée de 10 mn à 45 mn/jour, plutôt cool, non ? Vous pourrez ensuite seulement vous challenger avec vos amis, vous aurez suffisamment confiance en vos capacités pour cela, et vous connaitrez vos limites.

Vous voilà désormais prêt à élever votre niveau de confiance en soi, si bien sûr, vous le voulez vraiment !

Et vous, quand et comment allez-vous donc mettre toute cette valeur en application ?

Je vous invite à mettre en commentaire ce que vous avez décidé d’engager, quelles sont vos autres barrières, quelles sont vos difficultés…et qu’est-ce que le manque de confiance en vous vous empêche de réaliser.

Cet article vous a plu ? Serait-il bénéfique à une personne que vous aimez ? Partagez-le avec plaisir à vos amis et votre entourage sur Facebook !

Elodie, coach provocatrice d’actions et experte en réussite.

Ma chaine YouTube démarre, abonnez-vous !

Et si vous êtes fan des réseaux sociaux, likez ma page Facebook , ou retrouvez-moi sur Instagram et Pinterest

Gratitude, Elodie

« Choisir de réussir, c’est arrêter de parler et commencer à agir »

>